PRINCIPE DE L'EFFET

 C'est l'air qui fait la différence ! L'essentiel est que le chauffage infrarouge ne réchauffe pas l'air mais les matières solides.

Les inconvénients du chauffage conventionnel

•l'air humide se condense aux murs, forme de la moisissure et détruit la maçonnerie
•l'air ambiant qui circule soulève les particules de poussière
•les différences de température favorisent le courant d'air

Le réchauffement de l'air entraîne maints effets négatifs. Tout d'abord une circulation de l'air se produit dans la pièce où l'air chaud monte et l'air froid descend. Il en résulte de grandes différences de température, que nous les hommes, percevons par exemple au contact d'un sol froid. En outre, la rotation de l'air entraîne un tourbillon de poussière, qui entre dans nos voies respiratoires.

Du point de vue physiologique, il faut aussi mentionner que l'air respirable plus froid est bien plus sain que l'air plus chaud - pensez seulement aux promenades hivernales reposantes ! Qu'il faille aérer plus souvent quand l'air est vicié, est un effet - en comparaison avec le chauffage infrarouge - dont il faut tenir compte du point de vue énergétique, car beaucoup d'énergie s'envole ainsi par la fenêtre. Un autre problème apparaît quand l'air chaud se condense sur le mur froid, car la moisissure qui est dangereuse pour la santé, peut se former.

Les avantages du chauffage infrarouge Redwell

•Objets et murs restent secs et diffusent de la chaleur
•La chaleur infrarouge a un effet favorable sur l'homme
•Peu cher à l'achat et fonctionnement économique en énergie

Du point de vue physique, le réchauffement des murs intérieurs, du mobilier et du corps humain, crée une concentration de chaleur, capable de retenir l'énergie et ainsi de la stocker plus longtemps. De ce fait une grosse économie d'énergie est possible. Une fois, la température souhaitée atteinte, l'élément chauffant s'éteint jusqu'à ce qu'il soit de nouveau nécessaire de remplir l'entrepôt.

Du fait qu'il s'agit pour le chauffage infrarouge d'un chauffage à rayonnement et non à convection, aucune circulation d'air n'est produite ce qui évite les soulèvements de poussière. Il s'ensuit que la température de l'air est plus froide que celle du mur. Comme déjà mentionné, l'air respirable est plus frais, pauvre en poussière et ainsi bien plus sain. Extrait de la présentation de M. le professeur Dr.-Ing. Habil. Claus Meier.